Nous les jeunes de la 3è4 / La Dégradation des générations / Nous les jeunes

Règle de la battle : On est jeunes, on partage des modes, ou des jeux, ou des goûts, ou des galères qui nous sont propres, on vous en parle.

les jeunes

NOUS LES JEUNES DE LA 3è4

Nous, les jeunes de la 3è4, pratiquons deux sports en particulier en section sportive : le volleyball, le football. Pour nous, le sport c’est important, car cela nous permet de nous dépenser, d’avoir une meilleure santé. En tant que volleyeuses, nous allons vous parler du volley.

volley
Le n° 14 de l’équipe de France était membre de notre club, le SCNP. Il joue maintenant en haut niveau.

C’est une passion qu’on a en commun. En 4 ans, on a beaucoup appris sur ce sport, en club comme en section sportive. En 4 ans, nous avons eu une tonne de compétitions. Pour nous, c’était dur de gérer le volley et les cours en même temps, mais on a su le faire.

Ce sport est un vrai sport collectif car on a besoin que tous les joueurs sur le terrain se mobilisent. Que l’on perde ou que l’on gagne, on serre toujours la main des adversaires à la fin des matchs. La victoire est un vrai plaisir car on se donne à fond tout le long du match, jusqu’à se faire mal, mais on ne lâche rien. C’est vraiment un sport fait pour nous : en tant que jeunes, on a besoin de se lâcher en tapant tout sur la balle.

Elvine, Nerline

les jeunes

LA DEGRADATION DES GENERATIONS

Plus les générations évoluent, plus je remarque une dégradation des générations. Revenons en arrière : les personnes nées en 1998/1999 connaissaient le mot « ignorance », ils ne faisaient pas attention à leur style vestimentaire, ni à leur cote de popularité, ils s’amusaient comme de simples enfants, faisaient du vélo. Mais à partir des 2000, c’est grave, les filles comme les garçons. Les filles, pour certaines, ne connaissent pas le mot « respect » et les garçons, pour certains aussi, ne voient que par l’argent et la marque donc, s’ils sont trop jeunes, ils vendent de la drogue etc… en sachant qu’ils gâchent leur vie. Mais ils ne pensent pas être capables d’une autre chose et encore moins de travailler. Ils fument, boivent comme bon leur semble. Pour conclure, les pires sont les 2001/2002 et les générations à venir. Ils copient tout ce que font les 2000 mais en 10 fois pire, en sachant qu’ils font plus âgés que leur âge. Ils ne comprennent pas qu’ils sont dans l’extravagance et dans l’abus, voire la vulgarité, par ailleurs les téléphones sont devenus leur obsession.

Cabeçuda

les jeunes

NOUS LES JEUNES

Quand on est jeune, on voit les choses différemment des adultes. On a tout de différent parce que c’est le moment où l’on construit notre caractère, on apprend des choses. Nous avons une façon de communiquer qui est différente, nous avons notre langage, nos gestes, nos expressions. Exemples : « crush »: quelqu’un » avec qui on aurait envie de sortir, « TFK »: tu fuis, quoi, « cv »: ça va ?, « XD »: exploser de rire… Le langage, les gestes et nos expressions sont de passage, c’est une mode, et dès qu’elle change, les parents qui communiquent avec leurs enfants sont perdus. Ils ne comprennent pas notre langage et ça peut avoir des avantages. On peut parler par SMS avec nos amis, nos chers parents ne pourront pas comprendre. Mais, nous les jeunes on partage bien plus, de musique, de videos, de films, des habitudes. Rester chez soi, alors qu’il fait beau est complètement insensé pour les parents, pourtant nous trouvons différentes formes d’occupation. Il y en a qui préfèrent sortir pour fumer, faire du sport, voir des amis… tout le monde est différent. Certains portent un bonnet, d’autres des casquettes… chacun dans son style ou son caractère. Chacun est unique. Après, il y a les personnes qui suivent, appelées « moutons ». Mais, quand on s’y intéresse vraiment, il y a plusieurs types de modes : coupes de cheveux, modes vestimentaires, mode des prénoms. Le fait que beaucoup de jeunes portent des bagues, c’est une sorte de mode. Les galères peuvent souvent être à cause des parents, mais toutes les galères sont différentes : familiale, amicales, au lycée… Les parents sont à la base de notre éducation et veulent tout contrôler. Etre adolescent, c’est le moment de commencer à battre des ailes tout seul, donc, on veut connaître plus de monde, sortir plus également. On va sur les réseaux sociaux pour partager tous les moments (bien en général) qu’on vit.

MF

ET MAINTENANT, ON VOTE !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s